ciel étoilé aquarelle
Inspiration Mes carnets

Ciel étoilé à l’aquarelle – Jour 15

Jour 15 du défi, je choisis aujourd’hui de peindre un beau ciel étoilé à l’aquarelle.

La beauté de l’aquarelle réside dans sa manière de retranscrire les émotions que l’on ressent. Contempler un ciel étoilé, c’est tellement beau qu’on a envie de garder ces sensations, pour s’en souvenir encore et encore.

Il y a tellement de manières différentes de peindre un ciel aquarelle, et c’est si gratifiant ! Explorez les possibilités, entrainez-vous et recommencez s’il le faut. Jusqu’à maitriser la technique pour peindre un ciel aquarelle uniforme et sans traces de pinceaux.

Alors lisez la suite pour voir, pas à pas, comment je peins un ciel étoilé à l’aquarelle, sur un fond bien réunionnais toujours. N’hésitez pas à me dire ensuite en commentaire, quelles difficultés vous avez rencontrées pour le peindre.

Le ciel étoilé à l’aquarelle

ciel aquarelle : dégradé dans l'humide et sel

Pour peindre ce ciel étoilé à l’aquarelle, je commence par faire un tracé très léger au crayon à papier, afin de délimiter le ciel, les montagnes et la falaise.

Puis j’humidifie avec de l’eau claire toute la partie haute correspondant au ciel. Je vais travailler le ciel dans l’humide pour avoir une fusion des couleurs et un dégradé uniforme. SI vous avez des difficultés à peindre un lavis uniforme, vous pouvez voir ici comment peindre un fond et réussir ses lavis.

Je peins ensuite avec mon pinceau rond le haut du ciel en bleu indigo et à mesure que je descend, je rajoute des touches de roses. Parfois je mélange les traits pour faire un joli violet. Pendant que c’est encore bien humide, je saupoudre un peu de sel, qui va créer un bel effet étoilé.

J’attends que cette première couche soit entièrement sèche.

La montagne sous la brume

montagne et brume aquarelle

Je passe ensuite au second plan avec la montagne.

Je choisis là aussi de travaille dans l’humide. En effet, j’ai un carnet qui sèche assez vite, et j’aurais besoin que ça reste mouillé assez longtemps pour faire la brume. Je mouille donc entièrement toute la partie correspondant à la montagne avec de l’eau claire.

Vous pourrez aussi aimer :  Jour 4 : Salazie et sa vue sur les montagnes

Je commence par peindre les pics de montagne dans des tons gris (bleu + touche de brun) qui se diffusent vers le bas grâce au mouillé de la feuille. Je continue et je rajoute des pigments sur la partie haute de la montagne.

Puis, je viens tapoter rapidement avec mon chiffon par petites touches pour faire la brume. Il faut y aller assez vite avant que la peinture ne commence à sécher, sinon il sera difficile de la retirer.

Au premier plan : la falaise

ciel étoilé, falaise et détails

J’attends là encore que ce soit complètement sec avant de passer à la falaise du premier plan. Ici, dans des tons bruns d’abord assez clairs. Puis, je rajoute ça et là des petites touches de brun plus foncé.

Je passe mon chiffon pour faire des blancs à l’endroit où je voudrais rajouter des buissons.

Enfin, je peins les buissons dans différents tons de verts, du plus jaune au plus foncé vers le bas. Je rajoute également des tons de bruns pour quelques détails et effets de texture sur la falaise. Et enfin je peins l’homme dans des tons sépia, sans le colorer entièrement.

Au final, je trouve que le ciel est beaucoup trop clair, il est censé faire nuit quand même ! Donc je rajoute une deuxième couche pour le ciel, toujours indigo et touches de rose, plus prononcées cette fois-ci. Et je rajoute du sel.

ciel étoilé aquarelle - deuxième couche

Ce qu’il faut retenir pour un ciel étoilé aquarelle

La technique de l’humide est idéale pour peindre un ciel étoilé à l’aquarelle. Le sel permet quant à lui de créer des effets de texture qui représenteront les étoiles.

On peut aller plus loin et utiliser de la gouache blanche ou un feutre blanc pour dessiner quelques étoiles dans le ciel. Personnellement, j’ai préféré m’arrêter là.

Pour les effets de brume, c’est pareil, on ne peut les réussir que si le papier est encore bien humide. Il faut aller très vite avant que la peinture ne prennent sur le papier.

N’hésitez pas à partager votre réalisation en commentaire. Ce sera un excellent moyen de progresser ensemble !

Si vous me rejoignez maintenant, je vous explique ici mon défi de peindre La Réunion en 30 aquarelles.

A demain pour une nouvelle aquarelle !

Vous avez aimé l'article ? Partagez-le ! ;)

Vous pourriez également aimer...

3 commentaires

  1. Girard a dit :

    Bonsoir Anna
    Vous savez faire tant de choses…impressionnant
    De mon côté. je suis des cours…mais le manque de confiance …dur de lâcher prise et de se jeter à l’eau….suis assez découragée..mais vous êtes là pour m’aider à revoir les bases et la technique.
    Merci

  2. Ghislaine LE DOUCEN a dit :

    merci beaucoup pour ce partage

    1. a dit :

      Je t’en prie 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo