lacher prise aquarelle
Débuter l'aquarelle

Comment lâcher prise et se reconnecter à sa créativité

Les vacances, c’est le moment idéal pour se détendre et se déconnecter de son train train quotidien. S’amuser, rire, se reposer, oublier ses tracas et ses angoisses, bref tout couper pour enfin recharger ses batteries. Pourtant, il est très difficile de lâcher prise, même pendant les vacances. On veut tout faire, tout voir, tout contrôler, et on oublie finalement de juste profiter de l’instant. A l’affût de LA photo qui fera jalouser les collègues, de l’endroit à visiter absolument, de la couleur de bronzage à atteindre à tout prix, du cadeau souvenir à rapporter, mais finalement, comment réussir à réellement lâcher prise et profiter tout simplement ?

La recette n’est pas magique, mais une valeur sûre pour se déconnecter de son mental et renouer avec son cœur est de vivre le moment présent grâce à l’art. Un moment de créativité, c’est un moment de joie et de quiétude. Alors je vous explique ici comment l’art de manière générale, et l’aquarelle en particulier, peuvent nous aider à lâcher prise et se reconnecter à soi.

Et si on en profitait pour se lancer dans une démarche artistique, contemplative voire méditative au travers de l’aquarelle ?

Lâcher prise pour vivre le moment présent

Déconnecter pour se reconnecter

Nous avons habituellement un mode de vie urbain ultra connecté. Confinés, pressés, angoissés, toujours occupés. Et les écrans sont omniprésents, partout, tout le temps et même pendant les vacances. Difficile de faire sans ! On se retrouve avec un répertoire chargé de photos, des réseaux sociaux bourrés de commentaires et de selfies, mais en réalité, rien n’a vraiment changé. On n’a pas pris le temps de se reconnecter à soi pour profiter réellement de chaque moment.

Alors, il est temps de ralentir le rythme. Rangez vos téléphones pour un moment et sortez vos carnets et stylos. Il vous faudra peut être un petit temps d’adaptation. Vous allez vous retrouver l’air idiot à dandiner sur place avec la main qui grattouille à vouloir récupérer votre téléphone au bout de 30 secondes. Mais essayez de prolonger et de renouveler l’expérience et vous verrez, cela deviendra de plus en plus facile.

Alors oui, peut être que les premières fois ce sera angoissant, les pensées en tout genre vont ressurgir. Et c’est là que le dessin et l’aquarelle vous permettront à la fois de vous concentrer sur un projet artistique, et de réellement lâcher prise sur tout le reste. Vous allez pouvoir profiter de ces précieux moments, et vous reconnecter à vous-même. Car une fois qu’on se libère des écrans omniprésents dans nos, vies, ne serait-ce que pour quelques heures voire quelques minutes, on peut s’aérer l’esprit et s’ouvrir à de nouvelles idées.

 » Faites de la place dans un coin de votre esprit et la créativité va immédiatement le remplir. « 
DEE HOCK

Lâcher prise et passer un moment rien qu'à soi

Prendre le temps et apprécier chaque moment

Vivre le moment présent. Voilà une phrase qu’on entend de plus en plus. Mais concrètement, comment on fait ? Certes, les vacances sont propices à cela, profiter de chaque instant. Mais entre les plannings ultra chargés des endroits à visiter absolument, les spectacles que l’on regarde par écrans interposés sur notre téléphone, est-ce qu’on profite réellement de ces moments ?

Si vous avez des enfants, vous avez remarqué à quel point ils peuvent s’arrêter toutes les 2 minutes et s’extasier devant les plus petites choses, qui nous paraissent si insignifiantes et sans intérêt. Mais pour une fois, mettez-vous à leur hauteur et regardez ce qu’ils voient. Cette toute petite coccinelle noire n’est-elle pas fascinante ? Et cette feuille, à quel arbre appartient-elle ? D’ailleurs quel arbre préférez-vous dans ce parc et pourquoi ? Et si vous alliez vous adosser contre cet arbre justement et fermer les yeux, qu’entendez-vous ? Mais quel est cet oiseau qui chante aussi bien ? Petit à petit, vous apprendrez à apprécier ces moments, si petits soient-ils mais qui resteront gravés en vous pour le bien être que vous en aurez retiré.

Ouvrez alors votre petit carnet et griffonnez ce que vous voyez et ressentez. Vous allez rapidement vous surprendre à chercher ces petites choses jusque là si insignifiantes, pour les reproduire sur le vif ou plus tard en prenant une photo.

Lâcher prise et se reconnecter à la nature

Oser sortir son carnet pour capter le moment

Oui dessiner ou peindre à l’extérieur, c’est une sacré expérience. D’abord, on est loin de son confort personnel, et puis ensuite il y a le regard des autres qui est assez déstabilisant.

Et pourtant les bénéfices sont nombreux : on aiguise notre regard, et on se surprend à observer les plus petits détails, à la recherche de ce que l’on pourrait coucher sur notre cher carnet. Et oui, notre petit carnet devient très vite notre meilleur ami.

Au départ, faites-y simplement des petits croquis rapides, notez des petites phrases qui vous viennent à l’esprit, des citations qui vous interpellent sur un panneau publicitaire, un plat que vous avez particulièrement apprécié. Votre créativité se libérera petit à petit, et vous aurez de nouvelles idées et des envies de dessiner qui apparaîtront aux moments les plus inattendus. Ne cherchez pas la perfection. Peu importe que ce soit bien proportionné, que votre dessin reflète la réalité ou non. L’important est d’y prendre du plaisir, que cela devienne une échappatoire, un moyen de déposer vos émotions et vos idées.

L’étape de l’aquarelle n’est pas indispensable. En tout cas pas sur le vif à l’extérieur. Car cela demande d’être un peu plus équipé et de se poser vraiment pour pouvoir peindre. En revanche, si vous êtes en pleine nature, pendant un pique nique ou une randonnée en forêt, vous aurez certainement le temps et l’envie de vous poser pour peindre. Alors ne vous en privez pas ! Si vous débutez ou ne connaissez pas encore l’aquarelle, vous pouvez voir par ici les raisons de se lancer dans cette technique de peinture.

Croquis pris rapidement, sans se préoccuper des traits exacts ni des proportions

Les couleurs du bien-être

Peindre à l’aquarelle est tellement apaisant et valorisant. Une fois que l’on s’est habitué à faire des petits croquis, on peut les mettre en couleurs pour plus de joie et de gaieté. Car les couleurs ont un effet certain sur notre moral et notre bien-être ! Vous trouverez rapidement vos couleurs fétiches, celles qui vous correspondent et vous attirent. Ne cherchez pas à reproduire à tout prix le réel. Peu importe la couleur exacte finalement, interprétez selon votre humeur et vos envies.

Par ailleurs, le fait de peindre à l’extérieur ou même de chez soi d’après une photo, permet d’affiner son regard, et de voir ces détails que l’on n’avait jamais remarqué auparavant. On se rend compte des effets du soleil en fonction de sa position dans le ciel, des reflets si particuliers sur l’eau, de la multitude de couleurs et de tonalités. Et on se surprend à scruter le ciel si beau si grandiose et qui a lui aussi des couleurs incroyables !

On apprend ensuite à observer les plus petits détails. Les branches d’un arbre, les feuilles et ses tons de verts différents, les fleurs et leurs pétales, les petits insectes aux couleurs variées. Et puis on aura peut être envie d’aller plus loin, de se renseigner sur le nom des fleurs, la propriété de ses plantes, l’histoire de ce lieu. Alors on se retrouve à combiner le tout pour avoir un joli carnet de voyage bien à soi, et un merveilleux souvenir d’un véritable instant. D’ailleurs, j’ai compilé par ici tous mes conseils pour peindre des paysages à l’aquarelle.

A la différence de ces nombreux clichés qui sont finalement bien fades et qu’on n’apprécie plus vraiment, ce croquis là raconte un moment, une émotion, une sensation, que vous retrouverez à chaque fois que vous ouvrirez votre carnet.

Se retrouver grâce à l’art

L’aquarelle et l’art en général ont cette fascinante capacité à nous absorber complètement pendant un pur moment de créativité et de reconnexion à soi. On s’applique, on se concentre et on finit par oublier tout le reste.

La pratique artistique ou créative quelle quelle soit, nous permet de nous reconnecter à nous-même. Lorsqu’on est plongé dans une œuvre, on est dans un état de concentration maximal presque méditatif. Et on en ressort tellement apaisé.

Peu importe le résultat, qu’il soit réussi à vos yeux ou pas, qu’il vous plaise ou non, si vous avez éprouvé cet état de concentration, vous avez réussi à complètement lâcher prise sur tout ce qui vous entoure. Et vous avez sans doute éprouvé des émotions de joie et de bien-être.

D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que des thérapies, telles que l’art-thérapie, permettent de soigner certaines maladies et de procurer un bien-être durable. L’état méditatif et de profonde concentration, l’effet des couleurs, et la satisfaction d’avoir créé, renforcent notre connexion à nos émotions et notre monde intérieur.

Alors essayez simplement. Le plus difficile est parfois de se lancer. Commencez par un petit carnet de poche et un stylo. Et au fur et à mesure, la créativité viendra et se développera. Et ses moments de reconnexion à vous même seront de plus en plus profonds et intenses.

Lâcher prise en aquarelle, vraiment ?

Alors il y a le lâcher prise grâce à l’aquarelle et le lâcher prise en aquarelle. Vous voyez la nuance ? Autant l’aquarelle peut nous offrir un pur moment de reconnexion à soi et à la nature, autant on a parfois du mal à se détacher du perfectionnisme et de l’envie de réussir à tout prix. On s’attache aux techniques, aux proportions, on efface et on recommence encore et encore jusqu’à s’énerver parce qu’on n’a pas le résultat attendu.

Dans ces cas là, difficile d’atteindre cet état de bien être méditatif. Ce qu’il faut c’est s’exercer à faire des croquis sur le vif, sur un temps limité, quelques minutes à peine, et directement au stylo. Il ne faut pas avoir peur de se tromper. On y va franco, avec des traits assurés ou des petits traits indécis, peu importe la manière et le résultat, chaque dessin a son importance. Parfois un dessin peut sembler raté, mais il raconte une histoire, une sensation, un moment particulier. Et parfois il peut être simplement embelli avec des couleurs. De même qu’une aquarelle peut être améliorée par des traits au stylo. Et pourquoi pas y rajouter des petits collages, un ticket de train ou de restaurant, des petites feuilles d’arbre, des fleurs séchées, etc. A force de pratiquer, vous allez vous améliorer et apprécier ces moments rien qu’à vous.

Il faut avoir une part de délire, c’est la poésie, c’est l’incertitude, c’est l’hésitation, c’est le trouble, et c’est la source de la créativité.
Boris Cyrulnik

Carnet de voyage à l'aquarelle pour apprendre à lâcher prise

Pour récapituler

L’art et la créativité sont un moyen très efficace pour apprendre à lâcher prise et se reconnecter à soi. Passer un moment quotidien, aussi court soit-il, pour peindre ou dessiner, écrire ou coller, fermer les yeux et écouter, est devenu presque essentiel dans nos vies si chargées.

Lorsque l’on commence à peindre, on se plonge sans même s’en rendre compte, dans un état de concentration qui nous procure un bien-être profond. Et plus on s’adonne à cette pratique, plus les progrès sont visibles, aussi bien sur nos carnets que sur notre moral !

Alors, si vous ressentez le besoin de déconnecter de votre quotidien, de vous évader et revenir à l’essentiel, prenez un carnet et un stylo, et puis pourquoi pas une petite palette d’aquarelle 😉 Vous verrez, vous ne pourrez plus vous en passer !

Vous avez aimé l'article ? Partagez-le ! ;)

Vous pourriez également aimer...

12 commentaires

  1. a dit :

    Merci pour cet article !

    Cet été j’ai commencé justement à lâcher prise et à prendre des crayons, pinceaux…

    J’ai même participé à deux ateliers.

    Merci pour cette piqûre de rappel

    1. a dit :

      C’est génial ! J’espère que tu as apprécié 🙂

  2. a dit :

    La peinture est effectivement un rare espace de liberté qui nous permet de déconnecter du reste du monde tout en se reconnectant à soi-même.
    Merci pour cet article.

    1. a dit :

      C’est tout à fait ça ! Merci à toi 🙂

  3. a dit :

    Merci pour cet article qui me fait rêver …

    1. a dit :

      Ca me fait plaisir, merci à toi !

  4. a dit :

    Super article merci Anna ! Tu m’as donné envie de ressortir les pinceaux pour mes aquarelles intuitives lors des rituels de lune, et aussi d’aller m’exercer en pleine nature !

    1. a dit :

      Quelle bonne idée ! Je ne connais pas les rituels de lune, mais j’imagine que ça doit être un moment pour se reconnecter à soi 🙂

  5. a dit :

    Qu’il est difficile se lâcher prise… peur de se tromper, d’être jugé, de se juger… Il faut pourtant y travailler régulièrement pour y arriver. Merci pour cet article qui me donne envie de m’y remettre!

    1. a dit :

      C’est bien vrai, l’art et la créativité sont un merveilleux moyen d’y arriver

  6. a dit :

    Le lâché prise est souvent mal interprété. Ici tu l’expliques très bien et d’une façon originale avec l’art et c’est plutôt novateur tout en restant très simple. Lier nature et plaisir simple ainsi que calme doit être très apaisant. A essayer.

    1. a dit :

      Merci beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo