feuillage aquarelle
Les fleurs Tutos

Feuillages à l’aquarelle : jouez avec la superposition !

Peindre des feuillages à l’aquarelle est une manière de réussir un beau tableau, facilement et de manière très agréable.

L’aquarelle est toujours un moment de détente, et la peinture des feuillages a un côté répétitif et en même temps tellement agréable qu’il est difficile de s’en lasser !

Evidemment, il y a plusieurs manières de peindre des feuillages, de la plus relâchée à la plus détaillée.

Mais comme vous commencez à me connaitre (un peu), vous savez que j’ai beaucoup de mal à m’attarder sur les détails 😀

Je vais vous montrer comment peindre des feuillages facilement, en jouant avec la superposition des couches pour obtenir un bel effet !

La technique du glacis ou superposition

La technique du glacis à l’aquarelle correspond au fait de superposer plusieurs couches de couleurs. Lorsqu’une première couche (lavis) de couleur est déjà sèche, et qu’on applique une deuxième couche par dessus, il s’agit d’un glacis.

On utilise cette technique pour créer des zones d’ombre sur les paysages ou les portraits. Elle permet notamment :

  • d’augmenter l’intensité d’une couleur
  • ou de créer des mélanges de couleurs, en superposant deux couleurs différentes

Ici, je ne m’attarderais pas sur ces deux utilisations. Simplement, ce qu’il faut savoir pour créer de belles superpositions c’est :

  • toujours commencer par des tons très clairs pour le premier lavis
  • attendre que le premier lavis soit complètement sec avant de travailler par dessus

A partir de là, le champ des possibles est infini, et on peut vraiment s’amuser avec les superpositions !

Comment peindre un feuillage à l’aquarelle

Pour peindre un feuillage à l’aquarelle, le plus simple est de suivre le mouvement de son pinceau. Les pinceaux ronds ou à lavis, permettent de créer facilement des feuillages.

Il s’agit d’un mouvement en trois étapes, sans relever le pinceau :

  1. On commence par la pointe du pinceau, en appuyant très légèrement.
  2. Puis, on vient appuyer sur le pinceau, pour créer le corps de la feuille plus épais.
  3. Et enfin, on termine en revenant sur la pointe du pinceau pour créer la tige.

On peut s’amuser à créer des feuilles plus ou moins longues, en prolongeant le geste 2. Plus le geste sera long, plus la feuille sera longue.

feuille aquarelle : prolonger le mouvement du pinceau en fonction de la taille souhaitée

TUTO : Peindre des feuillages en superposition

Le matériel

  • du papier aquarelle en cellulose ou coton. Ici, j’utilise un bloc Dalbe 100% coton
  • de la peinture aquarelle : plusieurs nuances de vert ou du jaune et du bleu. Eventuellement un peu de sépia ou autre brun
  • des pinceaux : testez vos différents pinceaux avec la technique ci-dessus pour voir les possibilités de feuillages que vous pouvez obtenir
  • de la patience (ou un sèche-cheveux 😉 )
Vous pourrez aussi aimer :  Fleur blanche à l'aquarelle : la mettre en valeur

Vous pouvez visionner la vidéo et peindre avec moi, ou alors suivre les étapes ci-dessous. C’est parti !

Les premiers feuillages aquarelle

Commencez par préparer un jus très clair de vert. Il faut y ajouter beaucoup plus d’eau que de peinture pour obtenir une teinte très claire. N’hésitez pas à faire des tests sur un morceau de papier.

Si vous avez un peu de mal à obtenir des jus clairs, je vous conseille de commencer par comprendre comment bien doser l’eau. C’est essentiel pour réussir une belle superposition de couleurs.

Réalisez vos premiers feuillages avec ce jus clair. Vous pouvez varier les verts, en y ajoutant du jaune ou du bleu.

Vous pouvez également choisir un mouvement pour vos feuilles :

  • les mettre sur les bords de votre papier, comme pour un encadrement
  • faire un mouvement dans un sens en particulier, ou dans le sens des aiguilles d’une montre
  • ou aller en free-style et voir où l’intuition vous porte !

Les différents feuillages ne doivent pas se toucher.

Une fois que vous avez réalisé plusieurs feuillages de teintes claires, attendez que ce premier lavis soit complètement sec.

Pour aller plus vite, vous pouvez également utiliser un sèche cheveux, en faisant attention à ce qu’il n’y ait pas de projections. Si vous avez des petites « flaques d’eau », le séchoir va les propulser et faire quelques dégâts au passage. Il vaut mieux dans ce cas absorber le trop plein d’eau avec un pinceau essoré.

premiere couche de feuillages

La deuxième couche de feuillages aquarelle

Pour la deuxième couche de feuillages, on va augmenter légèrement l’intensité de la couleur.

Pour cela, il faut préparer un mélange un peu moins dilué, mais sans être encore trop foncé.

Réalisez d’autres feuillages par dessus les premiers : ils vont se superposer par endroits.

Encore une fois, jouez avec différentes tonalités de verts pour un meilleur rendu. Jouez aussi avec les mouvements et les positions des feuillages, pour que ce ne soit pas trop monotone.

feuillages aquarelle : superposition

Les derniers feuillages aquarelle

Vous l’aurez compris, au fur et à mesure que l’on avance dans les couches de superposition, on augmente l’intensité des couleurs.

Vous pouvez ainsi terminer avec une dernière couche de feuillages, plus foncée (donc moins diluée).

Et vous pouvez encore continuer avec d’autres feuillages par dessus, en attendant à chaque fois que cela soit bien sec.

continuer avec d'autres feuillages plus foncés par dessus

Feuillages aquarelle : ce qu’il faut retenir

Pour réaliser de beaux feuillages aquarelle, il faut apprendre à connaitre son pinceau. La forme du pinceau et le mouvement que l’on va lui donner vont former différents types de feuillages.

Vous pourrez aussi aimer :  [TUTO] Bouquet de roses aquarelle

Peindre des feuillages est vraiment agréable et reposant, et le rendu est tellement gratifiant ! En effet, on peut réaliser de belles œuvres uniquement avec des feuillages.

Cette technique de superposition des feuillages est idéale pour apprendre à bien doser l’eau et réaliser des nuances différentes pour une même couleur.

feuillage aquarelle
Vous avez aimé l'article ? Partagez-le ! ;)

Vous pourriez également aimer...

8 commentaires

  1. a dit :

    ça a l’air tellement simple quand c’est bien expliqué ! Tu me donnes envie de reprendre les pinceaux 🙂 Et en vidéo c’est tellement apaisant…

    1. a dit :

      Mais oui c’est très simple, on a envie de continuer à peindre des feuillages encore et encore 🙂

  2. Merci pour cette technique détaillée, je n’arrivais jamais à réussir mon feuillage avant car les teintes étaient trop proches et on ne discernait pas la superposition… Je vais réessayer en suivant ce tuto !

    1. a dit :

      Avec plaisir ! Exact, si les teintes se ressemblent, on ne distingue plus rien. D’où l’importance des intensités de couleurs. Bonne aquarelle à toi, et n’hésite pas à venir partager 🙂

  3. a dit :

    Le pouvoir méditatif des vidéos d’aquarelle 😅 Merci pour le tuto !

    1. a dit :

      Yes ! L’aquarelle est souvent un moment de méditation, surtout quand on peint des motifs répétitifs comme celui-ci

  4. a dit :

    Il faut savoir être patient (entre chaque séchage) en aquarelle, mais le résultat en vaut la chandelle ! (oui en plus ça rime x)

    1. a dit :

      La patience est la clé 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo