perspective aquarelle ville
Débuter l'aquarelle

Enfin comprendre la perspective aquarelle !

La perspective à l’aquarelle est essentielle pour avoir un ensemble harmonieux, que l’on souhaite représenter un paysage, un bâtiment ou même des objets. D’ailleurs, si vous avez l’impression d’avoir un décalage sur vos peintures, une impression qu’il manque quelque chose ou que c’est trop plat, lisez la suite !

Au début, dès que j’entendais le mot perspective, j’avais tendance à prendre mes jambes à mon cou. A zapper et passer mon chemin ! La perspective ? Non, merci ! Moi je veux faire de l’art abstrait, et blabla bla. En vrai, la perspective me faisait vraiment peur. Prendre une règle et un crayon, et pire devoir gommer et recommencer et s’emmêler les pinceaux, arghhh.

Bon alors je vous passe les détails, mais depuis que j’ai compris, j’adore la perspective ! Parce qu’elle permet de donner de la profondeur à son aquarelle, de manière très simple et facile.

Je vous explique tout ça, et vous allez voir : la perspective à l’aquarelle, ce n’est pas si compliqué !

A quoi sert la perspective aquarelle ?

La perspective c’est l’art de représenter une scène ou un objet sur une surface plane, le papier, tout en lui donnant un effet 3D. En fait, elle permet de donner l’illusion d’entrer dans le tableau, de mieux lire la scène.

Il s’agit simplement d’une illusion d’optique. Selon notre position en tant qu’observateur, les éléments auront des formes et des couleurs différentes.

Essayez de regarder au loin un paysage, un bâtiment, ou un objet. Puis regardez-le sous différents angles: en étant debout, assis sur une chaise, sur le sol, en s’éloignant ou en se rapprochant. Votre perception de cet objet changera en fonction de votre angle de vue.

Il faut aussi avoir en tête que le fond de notre œil est courbe, contrairement à notre papier ou tableau qui est une surface plane. La perspective consiste alors à représenter ces éléments en y intégrant notre perception.

Facile à dire, mais comment représenter concrètement la perspective à l’aquarelle ?

En vrai, il existe quelques règles simples à connaître et à intégrer.

angle de vue et perspective

Comment représenter la perspective à l’aquarelle ?

Si vous voulez connaitre l’histoire de la perspective et son évolution au fil du temps et des courants de peinture, je vous conseille de lire cet article passionnant. On comprend comment ces règles se sont mises en place pour devenir aujourd’hui universelles. (Et non, la perspective n’était pas innée 😀 )

Perspective aquarelle : horizon et point de fuite

La première chose à déterminer en perspective est la ligne d’horizon. Elle est aussi fondamentale que facile à trouver. Il s’agit de la ligne qui se situe à la hauteur de mon regard. Regardez droit devant vous et c’est simplement la ligne qui se trouve au dessus de votre nez. Voilà !

Très souvent sur un paysage, ce sera la ligne de démarcation entre le ciel et le paysage, le ciel et la mer par exemple.

Encore une fois, selon votre position, que l’on soit assis ou debout, la ligne d’horizon sera différente.

Sur cette ligne d’horizon, on peut placer un ou plusieurs points de fuite. A vous de voir où vous voulez les placer, car ce / ces points de fuite détermineront les lignes qui seront les repères de vos dessins.

Pour ne pas faire compliqué, commencez par placer un seul point de fuite sur votre ligne d’horizon. C’est ce qu’on appelle la perspective linéaire. Tous les éléments vont converger vers ce point de fuite. Vous n’êtes pas obligé de placer le point de fuite au milieu. Au contraire, vous pouvez avoir un rendu plus intéressant en le plaçant un peu plus sur un côté.

Vous pouvez voir ici un exemple de paysage urbain en perspective linéaire, avec un pas à pas facile à réaliser.
perspective ville aquarelle

Perspective aquarelle : les lignes de repère

Pour ne pas vous tromper dans la représentation de votre perspective aquarelle, il est préférable de tracer des lignes de repères. Ce sont des lignes qui partent du point de fuite et qui formeront des repères pour tracer les différents éléments.

Que ce soit un paysage urbain ou un paysage de nature, vous remarquerez que plus les éléments sont proches du point de fuite, plus ils sont petits. Et ainsi, puisqu’ils sont petits, on pourra moins représenter de détails.

Vous n’avez pas forcément besoin de tracer ces lignes pour vos paysages de nature. Le simple fait de l’avoir fait une fois, vous permettra de comprendre.

Ainsi par exemple, les arbres les plus éloignés sont petits et proche de la ligne d’horizon. De même, dans le ciel, les nuages les plus proches sont plus volumineux et plus hauts, et les nuages les plus éloignés sont proches de la ligne d’horizon. C’est aussi pourquoi certains cieux ont cet effet presque oblique sur les côtés. Vous voyez ?

La perspective atmosphérique à l’aquarelle

En voilà un drôle de terme ! La perspective atmosphérique c’est presque de la météo ça ! Bon rien de compliqué encore une fois, vous allez voir. Il s’agit simplement de jouer avec les couleurs et les contours pour créer un effet de profondeur.

Perspective atmosphérique : l’éloignement par les couleurs

La règle principale à connaître pour créer un effet de profondeur avec les couleurs est celle-ci :

Plus un objet s’éloigne de notre champ de vision, et plus il a tendance à devenir flou et bleuté.

En réalité, une couleur froide, et donc proche des tons bleutés, aura tendance à être perçue par l’œil comme étant éloignée. Plus un élément est loin, plus il perd de sa couleur pour se rapprocher du bleu. D’où les montagnes qu’on perçoit souvent comme bleues 😉 (en vrai de vrai, elles ne sont pas bleues n’est-ce pas ?)

Du coup, pour créer de la profondeur, on utilisera des tons froids pour l’arrière plan, et à l’inverse, des tons chauds pour le premier plan.

L’éloignement par la lumière et les détails

Le premier plan est celui qui capte l’attention. Il est baigné de lumière, littéralement ! Alors vous pouvez également créer un effet de profondeur en accentuant l’ombre du premier plan.

De plus, les éléments au premier plan sont plus détaillés. On distingue davantage leur formes, les contours, et les détails. A contrario, les éléments les plus éloignés seront plus flous.

Pour récapituler

La perspective aquarelle peut se réaliser très facilement lorsque l’on comprend quelques règles simples. Celles-ci vous permettront de créer des illusions de profondeur pour un paysage plus réaliste et envoûtant.

Pour créer cet effet de profondeur, il faut intégrer la notion d’éloignement. Aussi, retenez qu’en perspective aquarelle, plus un élément est éloigné, plus :

  • il est petit,
  • il a des tons froids et proches du bleu
  • et il est flou (peu de détails)

A l’inverse, les éléments les plus proches :

  • ont des couleurs chaudes
  • et bénéficient de plus de détails et d’effets d’ombre

Dites moi en commentaire si vous utilisez la perspective aquarelle, et comment vous créez des effets de profondeur. 🙂

Vous avez aimé l'article ? Partagez-le ! ;)

Vous pourriez également aimer...

6 commentaires

  1. a dit :

    Je me souviens très bien de mon premier dessin (quand j’étais enfant) utilisant une perspective, et la fierté que j’vais ressenti. Votre article est très clair et vous réussissez très bien à rendre presque scientifique / mathématique quelque chose qui tient pourtant bien de l’art ! Merci

  2. a dit :

    Je ne connaissais pas la perspective atmosphérique et les techniques de couleur pour créer de la profondeur. Très intéressant 😉

  3. Merci pour cet article très complet ! Je découvre également la perspective atmosphérique … top 🤩!

    1. a dit :

      top ! 🙂

  4. Les aquarelles sont magnifiques !!!
    Merci pour les conseils

    1. a dit :

      Au plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo