Surmonter la peur du jugement en aquarelle
Les bases de l'aquarelle

Surmonter la peur du jugement en aquarelle

Qui n’a jamais été confronté à la peur du jugement dans sa pratique créative ?

Je suis ravie de laisser ma plume aujourd’hui à Damien Giraud, du blog Mon potentiel créatif. Dans cet article, il aborde ce sujet qui peut nous toucher à tout moment, que l’on débute l’aquarelle ou que l’on soit déjà plus expérimenté. Bonne lecture ! 🙂

L’aquarelle, cet art fluide et captivant, offre une toile vierge pour exprimer nos émotions, nos rêves et nos expériences les plus intimes.

Cependant, beaucoup de personnes curieuses, intéressées ou même passionnées par cette discipline artistique se trouvent confrontées à un obstacle puissant et paralysant : la peur du jugement, avec ses nombreuses cousines, la peur du rejet, de l’imperfection.

Cette appréhension, qu’elle vienne de soi ou des autres, peut étouffer la créativité et empêcher l’épanouissement de tout potentiel artistique, souvent avant même qu’un pigment ne soit posé sur le papier.

L’impact de cette peur sur l’aquarelle est indéniable.

Elle peut conduire à la procrastination, à l’abandon de projets à mi-parcours, voire à l’abandon de l’exploration de notre créativité avant le coup de depart.

Cependant, il est essentiel de comprendre que cette peur n’est pas une fatalité et qu’elle peut être surmontée. Je dirais même qu’elle doit être surmontée pour nous renforcer dans notre processus créatif.

En nous libérant de cette chaîne, nous pouvons véritablement nous épanouir dans notre pratique artistique. Et découvrir une confiance intérieure qui illuminera nos œuvres, et surtout le petit bout de la vie qui nous aura permis de prendre du plaisir et de lâcher prise… Car ces moments sont aussi des illuminations dans notre grande œuvre : Notre Vie.

Dans cet article, nous allons explorer des conseils pratiques pour gérer la peur du jugement, tant intérieure qu’extérieure, et ainsi cultiver la confiance en soi dans le processus créatif de l’aquarelle.

En adoptant certaines approches et en changeant de perspective, nous pouvons apprendre à embrasser pleinement notre créativité et à nous libérer des contraintes que nous nous imposons.

Gérer la peur du jugement intérieur en aquarelle

Surmonter la peur du jugement en aquarelle

Si je vous dis que vous avez peur d’être jugé, vous me répondrez que vous avez peur d’être jugé par les autres, mais je vous dis avant tout que cette peur est un combat entre vous et vous !

L’enfer, ce n’est pas les autres, c’est nous ! Nous sommes souvent notre propre fardeau, pelle en main pour creuser notre propre tombe créative…

La peur du jugement intérieur peut être particulièrement dévastatrice, car elle provient de nos propres pensées et perceptions. Et à moins d’en être conscient et d’avoir fait un gros travail de développement personnel, nous pouvons passer des années, voire toute une vie, sans remarquer ces sens créatifs…

Pour surmonter cette peur et libérer notre potentiel créatif, voici quelques conseils pour développer un dialogue intérieur positif :

  • Identifier les pensées négatives et les remplacer par des affirmations constructives : Prenez conscience de votre autocritique et des pensées négatives qui peuvent surgir au cours de votre processus créatif, vous pouvez utiliser un carnet d’introspection quotidien pour introspecter votre créativité et pratique en aquarelle. Cette pratique est recommandée et constitue même le pilier de la méthode de Julia Cameron dans son livre « Libérez votre créativité », dans lequel elle recommande TOUS LES MATINS de prendre rendez-vous avec vous-même et votre carnet pour remplir ces pages, identifier vos censeurs et saboteurs, puis de vous en débarrasser, de faire le ménage dans votre esprit.
  • Remplacez ces pensées par des affirmations positives et encourageantes. Par exemple, si vous vous dites « Je suis nul en aquarelle », transformez cette pensée en « J’apprends et je m’améliore dans mon art, chaque œuvre est une occasion de progresser ».
  • Reconnaissez que l’imperfection est normale et fait partie du processus créatif : Acceptez le fait que l’aquarelle est une technique qui implique une certaine dose d’imprévisibilité et d’imperfection. Et avec une technique comme le mouillé sur mouillé, nous cherchons souvent l’imperfection et nous jouons avec elle ! Au lieu de vous critiquer pour les erreurs ou les résultats qui ne répondent pas à vos attentes, considérez-les comme des occasions d’apprendre. Chaque coup de pinceau est une étape dans votre évolution artistique.
  • Privilégiez le plaisir et l’exploration artistique plutôt que le résultat final : Recentrez votre attention sur le processus créatif plutôt que sur le produit fini. Abandonnez l’idée d’une œuvre parfaite et concentrez-vous sur l’expérience de la peinture, sur les sensations que vous éprouvez en manipulant les couleurs et sur la joie de la découverte artistique. Détachez-vous du jugement du résultat, libérez votre créativité et exprimez-vous pleinement. J’irais même plus loin : détachez-vous du futur et de ses attentes séduisantes, et concentrez-vous sur ce que vous avez déjà et sur l’action dans le présent, chaque coup de pinceau, tuto regarder, lâcher prise reussit a le pouvoir d’agrandir votre état d’esprit, faites de chaque jour, chaque présent une victoire, vos attentes elles, appartiennent à demain et la seule façon de rejoindre demain c’est par votre implication dans votre présent.
Vous pourrez aussi aimer :  Avez-vous bien choisi votre papier aquarelle ?

Surmonter la peur du jugement extérieur dans le domaine artistique.

image qui représente notre façon de percevoir le jugement face a nos acte créatifs

La peur du jugement et du rejet est profondément enracinée dans notre biologie et notre psychologie en raison de divers facteurs évolutifs et sociaux. En tant qu’êtres sociaux, notre besoin d’appartenance nous pousse à craindre d’être rejetés par notre groupe, car cela pourrait mettre en danger notre survie.

Au cours de l’évolution humaine, nous avons développé des mécanismes de protection pour éviter les situations émotionnellement dangereuses. Ainsi, la peur du jugement nous pousse à craindre le regard critique des autres, car nous avons besoin d’estime de soi et de reconnaissance sociale pour maintenir un équilibre émotionnel sain.

Notre conditionnement social, où la conformité est souvent valorisée, renforce également cette peur. Pour surmonter cette émotion, il est essentiel de développer une confiance en soi et une estime de soi solides, ainsi qu’une capacité à accepter et à gérer les opinions divergentes.

Cependant, pour progresser et évoluer dans votre parcours créatif, il vous faudra apprendre à accepter et à vivre la critique extérieure, surtout si elle provient de sources dignes de confiance, positives et constructives. Comme toute compétence artistique et créative, cette capacité à bien gérer la critique nécessitera du temps et de la pratique.

Cette compétence est encore plus importante que l’apprentissage d’un lavis, d’un glacis ou de toute autre technique d’aquarelle combinée !

Il est essentiel de passer d’un état d’esprit « normal » à un état d’esprit, souvent des personnes « hors norme », et de ne pas prendre les critiques personnellement, de comprendre qu’elles ne définissent pas qui vous êtes en tant qu’individu, mais plutôt ce que vous offrez sur le plan artistique. Rappelez-vous que chaque critique peut être influencée par des préjugés psychologiques, des expériences personnelles et des émotions.

L'aquarelle, un art fluide et fascinant, présente une toile vierge où nous pouvons exprimer librement nos émotions, nos rêves et nos expériences les plus personnelles.

Voici quelques astuce et actions utile :

  1. Prendre du recul émotionnel pour ne pas se laisser submerger par les commentaires : Lorsque vous recevez des critiques, qu’elles soient positives ou négatives, prenez un moment pour respirer et prendre du recul émotionnel. Évitez de laisser les commentaires vous submerger émotionnellement. Souvenez-vous que les critiques ne définissent pas votre valeur en tant qu’artiste, mais sont plutôt des perspectives extérieures sur votre travail.
  2. Voir les critiques comme des opportunités d’apprentissage et de croissance : Chaque critique, même si elle peut sembler difficile à encaisser, peut être une occasion d’apprendre et de grandir en tant qu’artiste. Essayez de percevoir les commentaires constructifs comme des conseils bienveillants qui peuvent vous aider à améliorer votre technique et votre créativité. Soyez ouvert aux suggestions et aux conseils qui vous permettront de progresser dans votre art.
  3. Ne pas craindre de demander des avis, mais choisir judicieusement les personnes de confiance à qui demander des conseils : Il est normal de vouloir des avis sur son travail, mais il est essentiel de choisir les personnes en qui vous avez confiance pour donner des critiques constructives. Recherchez des personnes bienveillantes, comme des mentors, des professeurs d’art, des amis artistes ou des communautés d’artistes encourageantes. Leurs retours seront plus constructifs et bénéfiques pour votre développement artistique.
  4. N’oubliez jamais de créer pour vous-même, en particulier si vous êtes dans une sphère de loisirs. Prenez plaisir à créer et ajoutez une dose de bonheur à votre vie en faisant ce qui vous passionne. Laissez libre cours à votre créativité et créez pour vous-même avant de penser aux autres. Votre épanouissement personnel doit être la priorité, car c’est ainsi que vous pourrez véritablement ajouter de la valeur à votre bonheur. Soyez fidèle à votre vision artistique et trouvez la satisfaction dans l’acte même de créer, sans vous préoccuper excessivement du jugement extérieur. La création devrait être une source de joie et d’accomplissement pour vous, vous permettant ainsi de cultiver une connexion profonde avec votre art.
Vous pourrez aussi aimer :  Les fusions à l'aquarelle

Se rappeler que l’art est subjectif et que chacun a ses goûts et préférences. Ce qui importe le plus, c’est de rester fidèle à votre propre expression artistique et de vous concentrer sur votre progression personnelle. En faisant face aux critiques extérieures avec sérénité et en utilisant ces commentaires comme des opportunités d’apprentissage, vous pourrez surmonter la peur du jugement et vous épanouir pleinement dans votre pratique de l’aquarelle. N’oubliez pas que votre art est une manifestation unique de votre créativité et que le plaisir de créer et de s’exprimer dépasse de loin l’opinion des autres.

La crainte d'être jugé peut constituer un obstacle significatif à notre développement artistique et à notre épanouissement

Conclusion

La peur du jugement peut être un puissant obstacle à notre épanouissement artistique en aquarelle, mais en surmontant cette peur, nous pouvons véritablement libérer notre créativité et développer une confiance intérieure solide.

Tout au long de cet article, nous avons exploré des conseils pour gérer cette peur, à la fois intérieurement et extérieurement, afin de cultiver la confiance en soi dans notre pratique artistique.

Il est essentiel de se rappeler que l’aquarelle est une expression personnelle et que l’opinion des autres ne doit pas définir notre valeur en tant qu’artiste, JAMAIS ! En nous concentrant sur notre voyage artistique, nos progrès personnels et notre expression personnelle, nous nous libérons des entraves du jugement extérieur.

Chaque œuvre que nous créons est une étape vers une amélioration constante, et il est important de célébrer chaque succès, aussi petit soit-il, pour nourrir notre confiance en nous.

L’art est une expérience subjective, et ce qui compte le plus, c’est l’authenticité de notre expression et le plaisir que nous ressentons dans notre créativité. En embrassant pleinement notre passion pour l’aquarelle et en laissant libre cours à notre imagination, nous trouvons les véritables récompenses dans le processus créatif lui-même.

Alors, chers lecteurs, osez vous affranchir de la peur du jugement et plongez avec audace dans votre aventure artistique. Faites confiance à votre instinct, explorez sans crainte, et souvenez-vous que chaque coup de pinceau est une opportunité de grandir en tant qu’artiste.

Damien Giraud du Blog : Mon Potentiel Créatif

Vous avez aimé l'article ? Partagez-le ! ;)

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *