ciel rose aquarelle
Inspiration Mes carnets

Ciel rose aquarelle sur le front de mer – jour 7

Le ciel rose est une valeur sûre à l’aquarelle. Pour ce jour 7 du défi, j’ai envie de me perfectionner dans ma manière de peindre un ciel à l’aquarelle.

Peindre le ciel c’est tellement apaisant, ces couleurs douces, les nuages vaporeux, les reflets sur la mer… Alors j’ai cherché dans mes anciennes photos et j’ai retrouvé celle-ci que j’avais prise lors d’une balade sur le front de mer à Saint Denis.

Elle me permettra d’aborder un peu plus la perspective et d’approfondir cette fameuse notion de profondeur 😉

ciel rose au front de mer

Alors que pensez-vous de cette photo ? N’est-elle pas tellement inspirante, relaxante, apaisante ? Ce que je remarque, ce sont ces couleurs douces, et surtout ces reflets sur l’eau qui sont juste magnifiques. En fait, l’eau est le reflet du ciel.

Alors comment peindre un ciel rose à l’aquarelle ? Suivez-moi je vais faire un pas à pas cette fois-ci.

Le tracé en perspective

Tout d’abord, je vais tracer au crayon les principaux éléments, et pour cela il faut absolument comprendre d’où partent les traits et comment les tracer.

Il faut commencer par tracer la ligne d’horizon, qui se trouve à la hauteur du regard. Elle dépend de là où on se place (elle sera différente si on est debout ou assis par exemple). Là sur cette photo, elle se trouve à peu près au milieu. Mais comme j’ai envie de mettre l’accent sur le ciel, je vais placer la ligne d’horizon légèrement plus vers le bas.

Le point de fuite, ici tout à gauche, est le point où toutes les lignes de perspective vont se rejoindre. En fait, c’est ce qui permet d’avoir cet effet de profondeur. Vous vous souvenez ? Plus on est loin et plus c’est petit.

trace au crayon perspective

Ciel rose aquarelle : la technique de l’humide

Une fois que j’ai ce tracé, je vais peindre le ciel.

Pour peindre le ciel à l’aquarelle, j’aime beaucoup la technique du mouillé sur mouillé. Je mouille l’ensemble de la partie correspondant au ciel et à l’océan avec un gros pinceau.

Et ensuite je m’amuse à faire des traits par ci par-là, tantôt du bleu, de l’indigo, du rose et de l’ocre.

Vous pourrez aussi aimer :  7 raisons d'apprendre l'aquarelle (sans prise de tête)

Il faut penser à incliner légèrement la feuille pour ne pas avoir d’auréoles.

Je renforce avec de l’indigo sur les bords, et un peu plus de rose et d’ocre vers le milieu, d’où semblent venir les rayons du soleil couchant.

Je tamponne avec un chiffon pour les nuages.

Mais je me rends compte qu’en fait, ici, les nuages sont plus foncés que le ciel. Alors je vais rajouter une seconde couche, vu que le ciel est déjà presque sec.

Ciel rose aquarelle : les nuages

Avec un pinceau très humide, je viens renforcer les nuages par petites touches (j’essaie de faire la forme des nuages, de manière assez souple). J’en profite pour rajouter des reflets sur l’eau.

N’oubliez pas, les reflets doivent correspondre au ciel. Si on a mit de l’ocre à un endroit, on essaie d’en mettre aussi sur le reflet.

Et puis ensuite je peins le chemin avec une première couche de brun + ocre. Et des touches de verts pour l’herbe pendant que c’est encore mouillé.

Je rajoute la montagne au loin, et je tire un peu vers le bas avec mon pinceau pour un léger reflet sur l’eau.

Ensuite je rajoute les détails : les rochers, l’herbe, le buisson, le rebord du chemin. Ainsi que des petits traits indigo sur le côté droit pour renforcer les reflets.

Et enfin dernière étape : les poteaux ! Alors, pour faire des poteaux bien droits, il faut bien poser son poignet sur la feuille et descendre lentement. Vous pouvez faire une première couche plus claire si vous n’êtes pas sûr de vous. Les poteaux les plus éloignés doivent aussi être plus clairs. Et plus ils sont proches, plus ils sont foncés et épais.

poteaux, chemin et ciel rose aquarelle

Des choses à redire ?

Là pour le coup, j’aurais pu éloigner un peu plus le deuxième poteau. Et peut-être faire le dernier plus clair et épaissir le premier pour renforcer l’effet de profondeur.

Voilà, je pense que je vais retenter de peindre des cieux, j’adore ! Il y a tellement de façon de peindre un ciel à l’aquarelle : un crépuscule, un lever de soleil, l’orage, les gros nuages, la nuit… Et je trouve que le ciel véhicule tant d’émotions et il y a tant de rendus possibles !

N’hésitez pas à me dire en commentaires ce que vous en pensez, ça me permet de progresser et ça me fait toujours très plaisir 😉 Et si vous voulez participer, vous pouvez vous aussi partager votre réalisation en commentaire. Ce sera un excellent moyen de progresser ensemble !

Vous pourrez aussi aimer :  Jour 3 : vedette au crépuscule

Si vous me rejoignez maintenant, je vous explique ici mon défi de peindre La Réunion en 30 aquarelles.

A demain pour une nouvelle aquarelle !

Vous avez aimé l'article ? Partagez-le ! ;)

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. Oh, j’apprécie beaucoup ! Surtout avec ces reflets dans l’eau et les lampadaires un peu façon « Empire des Lumières ». Merci pour le rappel de ces quelques notions et conseils. Bon amusement pour la suite de ce défi 😉

    1. a dit :

      Oh merci beaucoup pour ton message Coralie ! Au plaisir de te revoir par ici 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

wp-puzzle.com logo